La Vallée du Gapeau en Transition | La vallée en 2030…
Un vrai mouvement citoyen de transition dans la Vallée du Gapeau, pour imaginer ensemble un avenir concret et positif
gapeau, vallée du gapeau, transition, gapeau transition, sollies-pont, sollies-ville, sollies-toucas, valaury, la farlede, la crau, la valette-du-var, la garde, hyeres, cuers, belgentier, meounes-les-montrieux, neoules, pierrefeu, rocabron, puget-ville, toulon, var,
41026
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-41026,give-test-mode,give-page,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-2.1,vertical_menu_enabled, vertical_menu_hidden,vertical_menu_hidden_with_logo, vertical_menu_width_290,smooth_scroll,side_menu_slide_from_right,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

La vallée en 2030…

Projection dans le futur proche

Nous sommes en 2030. Déjà 5 ans que le fameux pic pétrolier tant redouté a eu lieu. Le monde depuis lors stagne dans une crise économique sans précédent.
Des milliers de citoyens impliqués dans le mouvement de la transition sur la Vallée du Gapeau ont contribué à la résilience de leur territoire.
Voici les décisions collectives qui ont été prises dans chacun des domaines clés…

Agriculture

 

  • Privilégier la sécurité alimentaire locale et régionale en favorisant l’achat d’aliments locaux.
  • Diversification des fermes qui, associées à d’autres entreprises locales, produisent outre la nourriture, des énergies renouvelables locales, des plantes médicinales, des matériaux de construction écologiques comme le chanvre.
  • Implication des consommateurs dont les menus deviennent plus saisonniers, moins carnivores.
  • Favoriser l’agriculture urbaine ; répandre les jardins partagés, les circuits courts et biologiques pour fournir les cantines, les maisons de retraite, les restaurants…
  • Tendre vers l’autonomie alimentaire de notre territoire : la Biovallée du Gapeau

Transport

 

  • Développement du transport public (bus, train…)
  • Reconfiguration des voies urbaines au profit des cyclistes, des marcheurs…
  • Ouverture de clubs de partage d’automobiles dans lesquels les gens profitent des voitures sans vouloir forcément les posséder.

Santé

 

  • Relocalisation des centres de soins.
  • Priorité sur le bien-être des individus grâce, entre autre, aux cultures vivrières locales.
  • Production locale des plantes médicinales.

Energie

 

  • Réduction de plus de 50 % des consommations d’énergie collectives et résidentielles depuis 2016 grâce à un programme intensif et ambitieux d’efficacité énergétique et de rénovation.
  • Investissement massif dans les énergies renouvelables, notamment le solaire.
  • Organisation des communautés en coopératives d’énergie partagée.
  • La Vallée du Gapeau est devenue presque autosuffisante en énergie. Les gens ressentent une certaine fierté en contemplant le chemin parcouru.

Economie

 

  • Emergence d’économies locales vigoureuses avec une autre perception de l’argent : développement de nouvelles formes d’échanges : SEL (systèmes d’échanges locaux), banque de temps…
  • Mise en place d’une monnaie locale reconnue par tous les acteurs économiques sur la Vallée du Gapeau, commune à la région toulonnaise.

Habitat

 

  • Grande efficacité énergétique du parc d’habitations.
  • Aucun système de chauffages : tous les besoins en chauffage sont comblés par la chaleur des occupants eux-mêmes.
  • Production locale des matériaux de construction.
  • Les nouveaux bâtiments produisent plus d’énergie qu’ils en consomment.